Vanessa Stark: « Au lieu de viser une opération nulle, nous voulons miser sur un impact positif. »

Vanessa Stark: « Au lieu de viser une opération nulle, nous voulons miser sur un impact positif. »

June 08, 2021

Déterminée à entrer dans une nouvelle ère

Vanessa Stark est la femme qui est derrière CHEP Benelux, leader du marché des solutions pour une chaîne d’approvisionnement durable. Originaire d’Afrique du Sud et, après une escale en Allemagne pour CHEP Automotive, elle s’est installée en Belgique il y a deux ans. Vanessa est déterminée à faire entrer CHEP dans une nouvelle ère. Le développement durable a toujours été une valeur fondamentale pour CHEP. Et maintenant Vanessa Stark a l’objectif de créer une empreinte positif sur les entreprises, la planète et la communauté. Avec tous les défis que cela implique.

« D’ici 2025, nous voulons planter deux arbres pour chaque arbre que nous utilisons. »

Vanessa Stark Country General Manager CHEP Benelux

« Récemment, nous avons déjà dû faire face à des défis majeurs, comme le Brexit et la crise du Covid. Comme d’autres, nous avons dû adapter notre façon de travailler et réagir rapidement à l’évolution du marché. Mais ce n’est pas toujours facile. Cependant, si je me projette dans l’avenir, je pense que le plus grand défi sera de rendre l’exploitation des entreprises la plus durable possible. »

Alors, comment faire pour que les activités de votre entreprise soient les plus durables possibles ? 

« Il existe plusieurs possibilités, mais l’une des premières mesures que vous pouvez prendre en tant qu’entreprise est de passer d’un système linéaire à un système circulaire. Traditionnellement, un produit est fabriqué, acheté, utilisé et jeté. Dans une économie circulaire, ce produit est recyclé pour servir de matière première ou être réutilisé. Pensez aux vélos ou aux voitures partagés, par exemple, ou car pooling. »

Ou au pooling de palettes, votre activité principale ?

« En effet. Le pooling ou la location-gestion repose sur les principes de l’économie circulaire. Nous louons nos palettes et nos conteneurs à des entreprises. Ces dernières les utilisent, après quoi nous les enlevons, les contrôlons et, si nécessaire, les réparons avant de les réutiliser. De cette façon, nous bouclons la boucle et prolongeons la durée de vie de nos produits. Par ailleurs, avec nos clients, nous économisons ainsi une énorme quantité de CO2, de déchets et, dans le cas des palettes en bois, nous réduisons la consommation de bois. »

Actuellement dans les médias, le bois en tant que matière première fait l’objet d’une grande attention, de la durabilité à la raréfaction. Quel rôle un acteur du secteur du pooling de palettes joue à cet égard ?

« En tant que leader du marché de la location-gestion de palettes, le bois est indispensable à notre activité. C’est pourquoi nous nous sommes toujours efforcés d’utiliser cette matière première de la manière la plus intelligente et durable possible. L’année dernière, par exemple, nous avons atteint l’un de nos objectifs pour 2020, à savoir n’utiliser que du bois certifié 100 % durable. Cela signifie que les forêts où nous nous approvisionnons en bois sont gérées de manière durable et ne contribuent pas à la déforestation. Nous sommes maintenant entrés dans une nouvelle période avec des objectifs de durabilité encore plus ambitieux pour aller au-delà d’une opération nulle. D’ici 2025, nous voulons notamment planter deux arbres pour chaque arbre que nous utilisons. Ce faisant, nous restaurons l’écosystème et franchissons une nouvelle étape vers des supply chains régénératives. »

Des supply chains régénératives ? Qu’entendez-vous par là ?

« La régénération équivaut à une renaissance. Nous entendons par là que nous voulons faire revivre la terre et la société. Au lieu de viser une opération nulle et de ramener notre impact à zéro, nous voulons miser sur un impact positif. Nous entendons ainsi rendre plus que ce que nous prenons. Nous partageons et réutilisons des palettes depuis plus de 60 ans. Nous nous qualifions ainsi de “pionniers de l’économie circulaire”. Nous voulons à présent devenir les pionniers des supply chains régénérativess et aider d’autres entreprises à s’engager sur cette voie. D’où notre slogan : “Helping the world to move more with less”. »

« Je pense que toute entreprise peut opérer le changement à la régénération. » Vanessa Stark

reusable bag

L'idée de régénération est-elle uniquement réservée aux entreprises de logistique ?

« Non, pas du tout ! Je pense que toute entreprise peut opérer ce changement. Elles peuvent, par exemple, se pencher sur la manière dont leur produit est fabriqué, utilisé et éliminé. Comment peuvent-elles ajuster et améliorer ces opérations ? Comment créer une valeur ajoutée pour l’homme et la nature ? Par exemple, certaines marques de jeans demandent que les jeans usés leur soient retournés afin que le tissu puisse être réutilisé. Dans ce cas, et dans tout modèle circulaire, cette logistique inverse est un élément auquel il faut penser dès le départ. En outre, je recommande d’être strict non seulement avec soi-même, mais aussi avec ses collaborateurs et fournisseurs. Renseignez-vous donc sur leurs objectifs et projets en matière de durabilité pour savoir s’ils adhèrent à votre concept ou votre idée. »

Tout cela est bien beau, mais comment s’assurer de ne pas être accusé de faire du greenwashing ?

« Soyez transparent : communiquez ouvertement sur vos objectifs et les mesures que vous prenez, avec vos clients, vos parties prenantes et vos travailleurs, qui constituent peut-être votre groupe cible le plus important. Définissez des indicateurs de performance clés, mesurez les résultats selon des outils de mesure et/ou d’organismes officiels et essayez d’obtenir des certificats ou des prix officiels – ô combien importants. Ceux-ci renforcent non seulement votre crédibilité, mais fournissent également des informations indépendantes et un feed-back précieux sur votre approche. Ils servent, en quelque sorte, de point de comparaison pour pouvoir se situer par rapport aux autres et surtout pour apprendre des autres. »

Dans quelle mesure cherchez-vous à obtenir des certificats et récompenses ?

« Dans une très grande mesure. Nous avons une équipe qui travaille au quotidien sur les mesures, les analyses et le suivi de nos objectifs. Nous communiquons nos résultats en permanence. Cela nous a valu des reconnaissances telles que le prix EcoVadis Platinum en Europe, un prix du plus haut niveau. Nous figurons ainsi parmi le top des 1 % d’entreprises les plus durables évaluées dans le monde. Cette année, Barron’s nous a également désignés comme la deuxième entreprise la plus durable et, aux Pays-Bas, nous avons été l’une des six premières entreprises à recevoir trois étoiles Lean & Green. Cette reconnaissance est très appréciable et me rend très fière de travailler pour cette entreprise. J’espère qu’il en va de même pour tous les travailleurs de CHEP. »

Comment vous assurez-vous que vos travailleurs soutiennent également votre politique de durabilité ?

« Nous avons surtout parlé du sens écologique du mot, mais pour moi l’aspect social et humain en est indissociable. Une politique de durabilité devrait être composée de toutes sortes de textes différents sur la diversité et l’inclusion, la sécurité et le bien-être, le développement des talents, les droits humains et bien d’autres éléments encore. En outre, vous pouvez également réfléchir à la manière dont vous faites participer la communauté à votre entreprise et vos travailleurs à la communauté. Chez CHEP, par exemple, tous les travailleurs reçoivent trois jours de travail payés par an pour faire du bénévolat et cette mesure rencontre un franc succès. Je constate que les collègues aiment s'engager sur des objectifs qui leur tiennent à cœur et cela fait d’eux des employés heureux. Pour moi, c’est la chose la plus importante. »

Vous avez aussi une question pour Vanessa?

Vous avez une question pour Vanessa sur la durabilité, les chaînes d'approvisionnement régénératives ou CHEP ?
Elle est heureuse d'y répondre.
Posez votre question

Retrouvez tous nos produits

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous

  • Ce champ est obligatoire
  • Your entry is not of the correct length
  • Your entry should not contain any URLS
  • Ce champ est obligatoire
  • Your entry is not of the correct length
  • Your entry should not contain any URLS
  • Ce champ est obligatoire
  • Your entry is not of the correct length
  • Your entry should not contain any URLS
  • Ce champ est obligatoire
  • Your entry is not of the correct length
  • Your entry should not contain any URLS
  • Ce champ est obligatoire
  • Ce champ est obligatoire

By submitting the form I accept CHEP data management according to CHEP privacy policy

Si votre téléchargement ne commence pas sous peu, cliquez ici

Sélectionner la langue

Belgium
OK

Pas votre pays ou votre langue ?

Changer le pays

Vanessa Stark: « Au lieu de viser une opération nulle, nous voulons miser sur un impact positif. » | CHEP