Les tendances en matière de transport et les palettes blanches

Les tendances en matière de transport mettent en lumière les limites du système d’échange de palettes

Manu Opsomer, manager logistique dans l’entreprise de transport Remitrans relève quelques grandes tendances dans le domaine des transports qui mettent en lumière les limites des systèmes traditionnels d’échange de la palette blanche.

truck filling
« Quand on se dit qu’une palette pèse déjà entre 20 et 25 kg et qu’il y a des bacs de 33 palettes, on comprend très vite pourquoi de nombreux chauffeurs ont des problèmes de dos. »

Des coûts supplémentaires à cause de la différence de qualité et de l’administration plus conséquente
Un des grand problèmes rencontré par les entreprises de transport qui utilisent des palettes blanches est la qualité inférieure de ces palettes en comparaison à celle du système de location-gestion. « Nous recevons souvent des palettes cassées ou de moins bonne qualité, qui sont donc refusées par plusieurs clients », explique Manu Opsomer, manager logistique de l’entreprise de transport Remitrans. « Et finalement, c’est nous qui devons payer les coûts de réparation. Pour les producteurs, ces palettes de moins bonne qualité peuvent causer des problèmes dans les systèmes de production et provoquer des temps d’arrêt, ce qui coûte bien évidemment aussi beaucoup d’argent. »

Le système d’échange s’accompagne en outre d’importantes charges administratives, même pour les transporteurs. M. Opsomer explique : « Nous tenons des listes pour tous les clients qui travaillent avec des europalettes. Ces listes reprennent le nombre de palettes qui sont envoyées et reçues. Pour nous, il s’agit d’un travail administratif supplémentaire, du temps supplémentaire et donc des coûts supplémentaires. »

Les distributeurs et le hard discount ne préfèrent plus le bois blanc
Cette charge administrative se fait également ressentir chez les distributeurs. M. Opsomer a remarqué que, durant les derniers mois, les distributeurs utilisaient plutôt des palettes de location. Pourquoi ? « Les europalettes s’accompagnent de démarches administratives trop conséquentes pour le commerce de détail. Les distributeurs veulent également uniformiser les palettes qu’ils reçoivent: cela leur permet de ne pas devoir tout trier ni de devoir libérer de la place dans leur entrepôt ou dans leur cour. »

Aujourd’hui, les fournisseurs qui n'utilisent pas des palettes de location peuvent même être pénalisés par les grands distributeurs (amendes ou refus des marchandises). « On remarque également un nouveau changement de taille : les enseignes de hard discount refusent de plus en plus souvent les europalettes et décident de passer au système de location. » Les entreprises de location de palettes, comme CHEP, livrent le nombre souhaité de palettes et les récupèrent pas la suite. Les détaillants et entreprises de transport peuvent ainsi externaliser leur charges administratives  et se concentrer sur leur cœur de métier.

De plus en plus de problèmes de santé pour les chauffeurs
La plupart des entreprises demandent des espaces de chargement vides pour pouvoir transporter autant de marchandises que possible. En cas d’échange direct, les chauffeurs sont donc obligés de mettre les palettes échangées dans le bac à palettes situé sous l’espace de chargement de la remorque. « Cela demande beaucoup de temps et représente un travail difficile, car on ne peut le faire qu’à la main », explique M. Opsomer. « Quand on se dit qu’une palette pèse déjà entre 20 et 25 kg et qu’il y a des bacs de 33 palettes, on comprend très vite pourquoi de nombreux chauffeurs ont des problèmes de dos. »

Importante pénurie de chauffeurs routiers
Il est en outre devenu plus compliqué de trouver des chauffeurs depuis quelques années. « L’afflux de nouveaux chauffeurs, plus jeunes, n’est pas suffisant pour répondre à la demande croissante », d’après M. Opsomer.

« La plupart des chauffeurs routiers ont plus de 50 ans. Pour les jeunes, ce métier n’est pas vraiment sexy à cause des journées qui sont longues et difficiles. » La suppression du service militaire a également été une catastrophe pour l’afflux de chauffeurs. « Nombreux étaient ceux qui obtenaient leur permis camion à l’armée et l’utilisaient après leur service. Mais maintenant, tout cela n’existe plus. »

Ces derniers temps, de plus en plus de projets sont donc initiés pour inciter les gens à découvrir le monde du transport. M. Opsomer explique : « Nous avons par exemple deux jeunes qui viennent travailler dans notre entreprise pour 13 semaines. C’est un projet du Fonds Social, et l’objectif est qu’ils obtiennent leur permis CE à la fin de ces 13 semaines. Les initiatives de ce genre sont donc les bienvenues, mais elles restent peu nombreuses. Si nous voulons disposer du même nombre de chauffeurs, nous devrons les chercher à l’étranger et les inscrire dans le système de rémunération belge. »

Des collaborations pour le transport comme alternative ?

Les entreprises logistiques et entreprises de transport cherchent constamment de nouvelles pistes et de nouvelles alternatives pour rendre le transport plus efficace et moins cher. La location de palettes peut être une solution. Grâce à un vaste réseau de détaillants, de fournisseurs et de centres de services, il est possible de transporter davantage de marchandises avec moins de moyens de transport. Les chauffeurs parcourent également beaucoup moins de kilomètres à vide. Mais certaines initiatives vont encore plus loin : « Nous avons par exemple mis en place une collaboration pour le transport avec CHEP, Friesland Campina, Colruyt et Delhaize. Cela a permis d’optimiser les transports entre le producteur et le détaillant », explique Manu Opsomer. « En 2015, cette collaboration a été récompensée d’un ECR-award et elle est toujours d’actualité aujourd’hui. »

Parallèlement, cela permet aux entreprises de transport de contribuer à la protection de l’environnement. « Nous avons maintenant également investi dans des tracteurs fonctionnant au GNL. À l’avenir, nous pourrons ainsi les utiliser avec des éco combis, ce qui nous permettra de transporter davantage de marchandises de manière durable. Nous sommes constamment à la recherche d’idées pour rouler de manière écologique et économique et la location de palettes et un facteur essentiel dans cette recherche. »

Vous souhaitez davantage d’informations sur la location de palettes et ses avantages ?

Contactez-nous au +32 800 39 153 ou via le formulaire de contact que vous trouverez sur notre site.

remitrans
Nous sommes constamment à la recherche d’idées pour rouler de manière écologique et économique et la location de palettes et un facteur essentiel dans cette recherche. »

Retrouvez tous nos produits

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous

  • Your entry is not of the correct length
  • Your entry should not contain any URLS
  • Ce champ est obligatoire
If your download doesn't start shortly please click here

Sélectionner la langue

Belgium
OK

Pas votre pays ou votre langue ?

Changer le pays

Les tendances en matière de transport et les palettes blanches | CHEP